Emploi & Formation

« Oser l’industrie au féminin ? » 3 questions à Marie-Sophie Pawlak, présidente et fondatrice de l’association Elles bougent

MécaSphère : En quoi consiste l’opération “Elles bougent pour l’Industrie du Futur” ?

Marie-Sophie Pawlak : Le 8 décembre, accompagnées chacune d’une ou deux marraines, 6 équipes de 5 collégiennes visitent le salon dans la matinée, notamment l’espace dédié à l’Alliance Industrie du Futur. L’après-midi, elles doivent monter un projet, qu’elles présentent en fin de journée devant un jury sur le stand de la FIM.

M. : De quel projet s’agit-il ?

M-S.P. : À partir d’une pièce mécanique choisie sur le salon, les collégiennes doivent inventer un nouvel objet qui pourrait être produit dans une usine du futur, et montrer les différents métiers sollicités pour y parvenir. Il s’agit de montrer aux jeunes filles combien les métiers de technicien, d’ingénieur dans l’industrie sont créatifs, passionnants et… mixtes. Il s’agit également de sensibiliser le public présent au fait que les femmes ont tout à fait leur place dans l’industrie.

M. : Cette opération aura-t-elle des prolongements ?

M-S.P. : À l’occasion de la Semaine de l’Industrie qui se déroulera du 20 au 26 mars 2017, les classes des équipes gagnantes seront invitées à visiter le ministère de l’Économie à Paris Bercy, ou une entreprise mécanicienne. Cette opération s’inscrit parfaitement dans les actions que nous menons avec nos 3 000 marraines, ingénieures et techniciennes, pour encourager les jeunes filles à oser se tourner vers les filières technologiques.

Print Friendly